Remplacement des dents manquantes

Remplacement des dents manquantes

Le remplacement des dents manquantes, comme son nom l’indique, consiste à restaurer les dents absentes en bouche afin de redonner une capacité masticatoire adéquate. Avec les années, la perte des dents est la conséquence d’extractions dentaires suite à de multiples pathologies tels la carie, les fêlures et fractures dentaires, l’usure (attrition-abfraction), les infections et abcès dentaires, les maladies de gencive (gingivite-parodontite).

Une ou plusieurs dents peuvent être impliquées, laissant les dents restantes jouer le rôle d’assurer les fonctions normales de la mastication. Par ce fait même, nous notons une usure accélérée des dents restantes favorisant leur perte. Tel un jeu de dominos, les dents forment une structure intégrale solide dans la bouche, quand une se perd, le reste suit avec des variances de vitesse dans le temps. La bonne nouvelle est que lorsque les dents manquantes sont remplacées, le stress est rapidement diminué sur les autres et l’intégrité des dents se retrouve restaurée en bouche.

Ceci nous amène à discuter des conséquences de la perte des dents. Tel un arbre que nous déracinons, une extraction dentaire laisse un trou important dans la zone où la dent est enlevée. Le corps comble ce trou que partiellement, laissant les dents adjacentes avec moins d’os et de gencive pour les supporter.

Avec le temps, les dents adjacentes s’inclinent vers la zone édentée et la dent qui fait face à la zone édentée commence à se déraciner. Cet effet de migration cause un affaiblissement de toutes les dents impliquées qui ne sont pas habilitées à fonctionner adéquatement quand elles sont croches. Sans compter, qu’en l’absence d’une dent, les autres doivent travailler plus fort.

Plus il y a de dents qui se perdent sur un côté, plus la mastication aura tendance à s’effectuer du côté opposé favorisant l’usure des dents du côté concerné. À force de mastiquer plus sur un côté que sur l’autre, on notera un débalancement de la mâchoire pouvant entraîner de la douleur et craquements de l’articulation de la mâchoire.

L’absence de dent dans une région de la bouche engendre également l’atrophie (affaiblissement) de l’os et de la gencive dans la zone affectée. Tel un muscle qui n’est plus utilisé, une dent perdue ne peut plus stimuler l’os et la gencive à l’endroit où elle était placée. Cette perte est progressive et continuelle tout comme la migration des dents adjacentes.

La perte osseuse

Une personne se fait enlever toutes les dents. Combien de millimètres d’os perd cette personne les 1 à 3 années suivant l’extraction de ses dents?

40 à 60% de la masse osseuse! Par la suite, elle perd entre 1 et 1.2 mm d’os par année!

Apparence faciale avec les dents et l’os en santé

Apparence après avoir enlevé les dents

Apparence après avoir perdu les dents et l’os

Apparence faciale avec les dents et l’os en santé

Apparence après avoir enlevé les dents

Apparence après avoir perdu les dents et l’os

Changements Faciaux

  • Les personnes édentées semblent vieillir plus rapidement que les personnes qui ont leurs dents
  • Apparence de prognathisme (menton plus avancé)
  • Hypotonicité des muscles (affaissement des muscles du visage)
  • Apparence plus vieille du visage
  • Plis plus marqués de chaque côté du nez
  • Lèvres plus minces